Les Chapelles et l'Eglise paroissiale de Saint-Jeannet
Un clic sur les photos équivaut à un retour haut de page

Chapelle Sainte-Pétronille (décorée par Charles Delporte)

Chapelle Notre-Dame des Champs
Chapelle Saint-Jean-Baptiste
Pénitents Noirs (en savoir plus ?)
Pénitents Blancs
Chapelle San Pèire (en savoir plus ?)
Chapelle Saint-Claude
Eglise paroissiale

    MONOGRAPHIE DES PAROISSES DU CANTON DE VENCE
VI. -SAINT-JEANNET pages 41,42 et 44

    <<... SAINT-JEANNET forma d'abord une seule paroisse avec La Gaude qui était d'abord considérée comme un de ses hameaux et en fut détachée sous l'épiscopat de du Vair *

    *
Saint-Jeannet s'étendait du côté de Sainte-Pétronille, puis s'allongea, après la peste de 1468, vers le cimetière où l'on bâtit l'ancienne église en 1492 (Tisserand, Vence, p. 284)... On voit dans le clocher de celle du XVIIe s. la cloche de la première église de 1492 (ibid.)... La première église de Saint-Jeannet fut bâtie en 1493 par Barthélemy Bursa (ibid., p98).-
    D'après les notes que je dois à M. l'abbé Bérenger, la primitive église fut, dit-on, une petite chapelle, distante d'un kilomètre de la paroisse actuelle, et placée sous l'invocation de saint Antoine : tout autour se trouvent encore les ruines de plusieurs maisons...

    ...Après la peste de 1468, les habitants vinrent s'établir vers le cimetière actuel, y bâtirent ce qui fut la seconde église, l'agrandirent à trois époques différentes, au fur et à mesure que le pays s'accrut, notamment par suite de la désertion de La Gaude. Enfin ils élevèrent l'église paroissiale actuelle...

    ...Celle de saint Antoine**,mentionnée par du Vair, et bâtie sur le chemin de Gattières, dit le vicaire général de Crillon.
    **
Anc. paroisse, comme nous l'avons dit. Dédiée à  saint Antoine, à sainte Pétronille et à saint Claude, agrandie et restaurée en 1820, elle est près d'un ancien hameau. On y voit encore un pilier qui (avec un autre qui a été détruit), était, dit-on, l'échafaud de la justice seigneuriale. (Note de M. le curé.)...>>


par M.G. DOUBLET
Ancien membre de l'école d'Athènes, professeur de rhétorique au lycée de Nice
Extrait des Annales de la société des Lettres, Sciences et Arts des Alpes-Maritimes, tome XVII.
NICE Typographie et Lithographie Malvano, 1, rue Garnier 1900



Chapelle Sainte-Pétronille (7 photos)

Chapelle Sainte-Pétronille ou Saint-Antoine (photo du 23/10/2000)
"Confiance et respect à Sainte Pétronille du céleste portier elle est l'auguste fille"

    <<... 195 - Chapelle de St Antoine, Ste Petronille et St Claude cadastrée section C, n° 93 pour 0 are 70...
             196 - Un bénitier d'entrée pierre, socle maçonnerie démoli...
             210 - Une cloche...>>

(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)


    <<...Bâtie sur l'ancien chemin de Gattières, la chapelle primitive, dédiée à saint Antoine, abbé, fut sans doute contemporaine des masures environnantes qui constituèrent l'ancien village (XIIe siècle). Fut-elle la paroisse de ce hameau ? Rien ne permet de l'affirmer. Du Vair* la mentionne en 1603. Environ  un siècle plus tard, le vicaire général de Crillon constate qu'elle a un tableau du saint. En 1715, Bourchenu** la trouve en mauvais état ; à trois ans de là, il l'interdit. Dans la suite, après avoir été réparée, la chapelle fut rouverte. Portée au cadastre de 1791 pour quatre cannes, comme bâtiment, avec un revenu d'une livre, elle fut vendue à titre de bien national au citoyen Gaspard Achardy. Ce dernier en fit don , en 1805, à la confrérie des Pénitents blancs dont il était membre...>>

    <<...La Sainte-Pétronille, fêtée le premier dimanche après le 31 mai, au quartier de ce nom, aux alentours de la chapelle où on se rend en procession. De 1822 à 1870, ce romérage revêtit un très vif éclat : bal champêtre, collations d'échaudés et nougats arrosés de vins des meilleurs plantiers, sous des chênes séculaires dont la cognée humaine a commencé à faire mauvaise justice...>>

    <<...La cloche fut placée en 1844...>>

    * Mgr Pierre du Vair, évêque de Vence en 1601.

    ** Mgr Bourchenu, évêque de Vence en 1714.

(d'après J.E. Malaussène pages 14, 313, 314 et 315).

Haut de page

Chapelle Sainte-Pétronille ou Saint-Antoine décorée par Charles Delporte. (photo du 23/10/2000)
En savoir plus ?

Haut de page

Chapelle Sainte-Pétronille ou Saint-Antoine décorée par Charles Delporte. (photo du 16/09/2015) côté nord

Haut de page

Chapelle Sainte-Pétronille ou Saint-Antoine décorée par Charles Delporte. (photo du 16/09/2015) côté sud

Haut de page

Au dessus de l'autel, on peut lire l'inscription suivante :
AUREÆ PETRONILLÆ ET
TRIBUS DEI ELECTIOALIIS,
BARBARÆ, CLAUDIO ET
ANTONIO DICATUM
La traduction ci-dessous a été faite par un franciscain italien du monastère de Cimiez :
Chapelle dédiée A LA TRES PURE (sainte) PETRONILLE, A LA TRES PROCLAMEE SAINTE (élue)
PAR LE PEUPLE DE DIEU (Ste) BARBARA et (Sts) CLAUDE et ANTOINE.

Haut de page

Chapelle Sainte-Pétronille : le bénitier.

Haut de page

CONFIANCE ET RESPECT A
SAINTE PETRONILLE
DU CELESTE PORTIER
ELLE EST L'AUGUSTE FILLE

    <<... Au fronton de la porte, on devine plutôt qu'on ne lit ce distique composé et peint à la fresque par l'universel abbé Focachon* : "Confiance et respect à Sainte Pétronille du céleste portier elle est l'auguste fille"...
    La cloche fut placée en 1844...>>

    * : Jean-Antoine Focachon vicaire de 1790 à 1791 et desservant de 1803 à 1849 ; décédé le 5 mars 1850 à 84 ans.

(d'après J.E. Malaussène page 315).
(photo du 06/11/2010)

Haut de page


Chapelle Notre-Dame des Champs (3 photos)

Chapelle Notre-Dame des Champs ou Notre-Dame du Peuple ou Notre-Dame des Baous (photo du 4 novembre 2000)

    <<... 182 - Chapelle N.D du Peuple ("de Populo") cadastrée section C n° 945 pour une contenance de 0 are 40...
             194 - Une cloche...>>

(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)


    <<... Cette chapelle fut édifiée probablement sur la fin du XVe siècle. Du Vair* la mentionne au début du XVIIIe et dit qu'elle possède "de petits retables, dont l'un a une image de la Vierge et de l'Enfant"...>>

    <<...Vers 1878, on l'agrandit presque de moitié par l'incorporation du porche à la nef...>>

    * Mgr Pierre du Vair, évêque de Vence en 1601.

(d'après J.E. Malaussène pages 315 et 316).

Haut de page

Cloche de la chapelle Notre-Dame des Champs. (photo du 21 octobre 2009)
"
JE CHANTE LES GLOIRES DE LA MERE DE DIEU"
"
MARIE-RENEE"
Cloche offerte par Marie-Renée Charles-Alfred née Godin (1906-2000), épouse du docteur Maurice Charles-Alfred. (1907-1988).

Haut de page

Ancienne photo de la chapelle sans clocher.
Cette photo est exposée dans la chapelle ; auteur et date inconnus.

Haut de page


Chapelle Saint-Jean-Baptiste (3 photos)
Confrérie des Pénitents noirs

Chapelle Saint-Jean-Baptiste (photo du 24 avril 2000)

    <<... 155 - Chapelle des Pénitents noirs cadastrée section B n° 395 (rue St J.B) pour une are 90...
             158 - Une cloche...>>

(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)


    <<... Aussitôt leur confrérie organisée (1739), les Pénitents noirs se préoccupèrent d'élever une chapelle à leur usage exclusif. Après avoir choisi un emplacement au quartier de la Ferrage, ils se mirent à l'oeuvre. Mais l'invasion de 1746 vint interrompre les travaux. L'édifice ne put être parachevé qu'en 1753 au moyen d'un emprunt souscrit à l'hospice. Depuis lors, il a subi diverses modifications. La plus récente comme la plus sérieuse, fut effectuée en 1864. Le clocher primitif, de forme carrée, menaçant ruine, dut être démoli et remplacé par l'actuel en briques rouges du style le plus simple...>>

(d'après J.E. Malaussène page 312)


    <<... Déclaration par le sieur Bérenger Louis père, en faveur des Pénitents Noirs de Saint-Jeannet du 3 fructidor an 11.
    Par la présente, moy Louis Béranger à feu Thomas, propriétaire de cette commune de Saint-Jeannet, déclare en faveur de la vérité que je n'ai fait l'acquisition de la chapelle des pénitents noirs située hors l'enceinte de cette commune, quartier de la Ferrage, que pour la conserver et remettre intacte aux pénitents et dans l'objet de pouvoir y reprendre un jour l'exercice du culte catholique. En conséquence, je cedde, dès à présent et pour toujours tous mes droits et prétentions que j'ai sur la ditte chapelle, et met la ditte confrérie à mon lieu et place, sans néanmoins lui être de rien tenue, attendu que l'acquisition de la ditte chapelle a été faitte des deniers des confrères, m'obligeant de rédiger la présente en acte public aux mêmes conditions que dessus, à la première réquisition qui m'en sera faitte. A Saint-Jeannet, à sextiple original, dont l'un restera annexé aux archives de la ditte confrérie, le trois fructidor an onze de la République Française.

    Signé : Bérenger.
    Etat de ceux qui ont un double de la présente.
    - Joseph Cheravi, menuisier ; Pierre Euzière à feu André ; Joseph Allibert à feu André ; Jean Joseph Euzière, fils de François ; Louis Béranger fils d'autre.

    Extrait du cadatre de 1791.
    Chapelle des Pénitents Noirs, contenant 30 cannes à 8 sols, soit 6 livres de revenu. Tenet la confrérie des pénitents noirs par cession, à la date du 3 fructidor an 11ème, déposé aux archives de l'archevéché d'Aix.

    Extrait du cadatre de 1835.
    Le Culte - Chapelle- Superficie 190 mètres carrés- non imposable...>>

(Registre de la Chapelle des  pénitents noirs -Saint-Jeannet- le premier septembre de l'année 1843)


Bulletin municipal N° 6 Janvier 1984 (page 2)

    <<... C'est ainsi que depuis le 27 janvier 1983, la chapelle Saint-Jean-Baptiste est devenue propriété communale. Cet édifice restera ouvert au culte au moins deux fois par an dans des conditions définies par une convention particulière. Le reste du temps il pourra être le siège d'activités compatibles avec la décence du lieu. Aucune manifestation à caractère politique ne pourra y être organisée. Dans un premier temps la toiture sera restaurée. L'entreprise Drusian a été retenue pour effectuer ces travaux, qui doivent commencer en décembre 1983. D'autres aménagements pourront être envisagés ultérieurement. Dés que le bâtiment sera hors d'eau, il pourra être mis à la disposition des associations...>>

Jean Bensa maire

Haut de page

Chapelle Saint-Jean-Baptiste (photo du 12 mars 2001)
"Saint-Jeannet Floral"

En savoir plus sur les Pénitents noirs à Saint-Jeannet

Haut de page


Statue découverte en visitant le "Musée d'Art et d'Histoire de Provence" à Grasse.

Petite statue de Saint-Jean Baptiste provenant d'une chapelle de Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes).
Probablement du XVIIeme siècle (art populaire difficile à dater, généralement plus archaïque qu'ancien).

Haut de page

Chapelle San Pèire (1 photo)

Chapelle San Pèire (photo du  23 octobre 2000)

   <<...L'origine de cette chapelle peut facilement être reportée au XIe siècle...elle fut, d'après la tradition, la paroisse commune aux habitants de Saint-Jeannet et de La Gaude. A dater de la construction de la première église spéciale à notre habitation, jusqu'en 1606, époque de l'érection de La Gaude en paroisse indépendante, elle demeura à l'usage exclusif de cette dernière localité.

    Du Vair** la visita en 1603...>>

    ** Mgr Pierre du Vair, évêque de Vence en 1601.

(d'après J.E. Malaussène pages 318 et 319)

Haut de page


Chapelle Saint-Claude (1 photo)

Ancienne chapelle Saint-Claude ou Saint-Sébastien ; le clocher est encore visible au-dessus de l'ouverture centrale
(photo du 18 novembre 2002)

    <<...Cette chapelle s'élevait sur la gauche de l'avenue Notre-Dame. A l'époque de son érection qui peut s'emplacer dans la première moitié du XVIe siècle, elle fut mise sous le vocable de Saint-Sébastien.

    Lors de son institution, en 1566, la confrérie des Pénitents blancs obtint de de Beuil* la permission d'y célébrer ses offices. C'est pourquoi, du Vair** relate, en 1603, que "les Battus s'y assemblent".

    Encadastrée à la Révolution, pour quatorze cannes et quatre pans, à raison de douze sols la canne, la chapelle St Claude fut vendue comme bien national au citoyen Paul Malamaire qui la convertit en maison d'habitation...>>

    * Louis Grimaldi de Beuil, nommé évêque de Vence en 1560.

    ** Mgr Pierre du Vair, évêque de Vence en 1601.

(d'après J.E. Malaussène pages 316 et 317)

Haut de page


Chapelle Saint-Bernardin (12 photos)
Confrérie des Pénitents blancs

Chapelle Saint-Bernardin (photo du  9 décembre 2008)

    <<... 137 - Chapelle des Pénitents Blancs cadastrée section B, (place de l'église), n° 852 pour un are, Au dessus de la porte l'inscription 1867 ; murs lambrissés bois...
             139 -
Un grand tableau dans la boiserie derrière l'autel : N-D du Rosaire entourée de petits sujets paraissant figurer les mystères du Rosaire ; au dessus inscription Beato Bernardino dedicatum 1855...
             141 - Un bénitier d'entrée pierre (immobilier).
             142 - Une cloche...>>

(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)

    <<...Par acte du 26 janvier 1645, notaire Arnaud, de Vence, le seigneur Gaspard de Villeneuve fit don à la confrérie des Pénitents blancs de la chapelle actuelle, construction affectée alors à l'usage de bergerie, à charge de faire dire une grand'messe tous les ans, le jour de saint Jean-l'Evangéliste, pour le repos de son âme.

    La confrérie s'empressa d'aménager son nouveau local...>>

    <<...En 1816, Jacques Comète, maître-maçon de Vence, substitua le clocher actuel à l'ancien, jugé trop exigu et trop bas pour que l'ensemble des habitants pût ouïr le tintement de la cloche, "ce qui donnait lieu, malgré la bonne volonté et le zèle des frères, à manquer les saints offices"...>>

    <<...Son ornementation est assez modeste. On y remarque pour tout tableau un grand retable qui n'est pas dépourvu de valeur.  Il fut peint en 1652, aux frais de la congrégation du Saint-Rosaire, installée dans la chapelle l'année précédente ; il représente les Quinze Mystères encadrant N.-D. du Rosaire, saint Dominique et saint Bernardin. Au dessus, on lit l'inscription suivante : Beato Bernardino dicatum...>>

    <<... Deux niches pratiquées dans le sanctuaire abritent le buste reliquaire de Saint Bernardin (1757) et la statue de sainte Pétronille (1871)...>>

(d'après J.E. Malaussène pages 310 et 311)

Haut de page


Chapelle Saint-Bernardin (photo du  23 novembre 2013)

Haut de page

    <<... L'autel moderne fut dressé en 1855 et la porte d'entrée refaite à neuf en 1866...>>

(d'après J.E. Malaussène page 311)

Porte de la chapelle Saint-Bernardin. (photo du 31 août 2013)

Haut de page

Porte de la chapelle Saint-Bernardin (1867). (photo du 31 août 2013)

Haut de page



Chapelle Saint-Bernardin (photo du  23 novembre 2013)

Haut de page

Intérieur de la chapelle après restauration en 2013. (photo du 31 août 2013)

Haut de page

BEATO BERNARDINO DICATUM 1855 (photo du 31 août 2013)

Haut de page

Le grand retable de 1652. (photo du 31 août 2013)

    <<...On y remarque pour tout tableau un grand retable qui n'est pas dépourvu de valeur.  Il fut peint en 1652, aux frais de la congrégation du Saint-Rosaire, installée dans la chapelle l'année précédente ; il représente les Quinze Mystères encadrant N.-D. du Rosaire, saint Dominique et saint Bernardin...>>

(d'après J.E. Malaussène page 311)


    <<... Un grand tableau dans la boiserie derrière l'autel : N-D du Rosaire entourée de petits sujets paraissant figurer les mystères du Rosaire ; au dessus inscription Beato Bernardino dedicatum 1855...>>

(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)

Haut de page

    <<... Deux niches pratiquées dans le sanctuaire abritent le buste reliquaire de Saint Bernardin (1757) et la statue de sainte Pétronille (1871)...>>

(d'après J.E. Malaussène page 311)

Buste reliquaire de Saint-Bernardin. (photo du 29 mai 2014)

Haut de page

   <<... Deux niches pratiquées dans le sanctuaire abritent le buste reliquaire de Saint Bernardin (1757) et la statue de sainte Pétronille (1871)...>>

(d'après J.E. Malaussène page 311)

Buste reliquaire de Sainte-Pétronille. (photo du 29 mai 2014)

Haut de page

Reliquaire et enfant Jésus. (photo du 29 mai 2014)

Haut de page

Bénitier de la chapelle Saint-Bernardin. (photo du 31 août 2013)

Haut de page


Eglise paroissiale (15 photos)

Eglise paroissiale.

Haut de page

Intérieur de l'église paroissiale. (photo du 8 décembre 2014)

    <<... L'église de Saint-Jeannet, comme la plupart des édifices religieux du moyen-âge, est orientée, c'est à dire que son axe longitudinal se dirige du Couchant au Levant, de manière que le soleil en éclaire l'intérieur de ses premiers rayons, symbole de la lumière céleste qui doit éclairer nos coeurs, et que les fidèles, qui viennent prier, ont le visage tourné vers la contrée qui fut le berceau du Christianisme.*
    Elle se compose d'un unique vaisseau de 25 mètres de long, sur 8m,50 de large et 9 mètres de haut, vouté en plein cintre, avec un commencement de croisillons, coupé par deux petits enfoncements qui servent de chapelles, percé de 3 portes et de 3 fenêtres et vitraux...>>

(d'après Combe Théodore-Noël-Rémy curé de Saint-Jeannet en 1907 : "Monographie de l'église" de Saint-Jeannet) 1912
    * L'église est orientée vers 53° et Jérusalem vers 109° , soit une différence de 56° !

Haut de page

Autel du Purgatoire (N-D de la Délivrance) portant gravée en lettres noires sur l'autel même l'inscription ci-après : Don de M. Euzière Joseph.
L'autel est surmonté d'une statue de Saint-Joseph, époux de Marie, la mère du Christ.

(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)

    <<...L'autel de la Ste Vierge actuel fut donné par Melle Madeleine Trastour, en 1875, et celui des Ames du Purgatoire fut placé au moyen d'un legs de 1000 francs fait par M. Joseph Euzière, en 1878 : tous les deux sont en marbre ; une inscription, gravée sur la pierre, conserve à jamais les noms de leurs pieux donateurs...>>

(d'après Combe Théodore-Noël-Rémy curé de Saint-Jeannet en 1907 : "Monographie de l'église" de Saint-Jeannet) 1912

Haut de page


Autel du Purgatoire (N-D de la Délivrance) portant gravée en lettres noires sur l'autel même l'inscription ci-après : Don de M. Euzière Joseph.
(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)

Haut de page

Autel de la Sainte Vierge (Immaculée Conception) portant gravé en lettres rouges sur l'autel même : Don de Melle Trastour Magdeleine 1875.
L'autel est surmonté d'une statue de l'Immaculée Conception en carton bouilli.

(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)

    <<...L'autel de la Ste Vierge actuel fut donné par Melle Madeleine Trastour, en 1875, et celui des Ames du Purgatoire fut placé au moyen d'un legs de 1000 francs fait par M. Joseph Euzière, en 1878 : tous les deux sont en marbre ; une inscription, gravée sur la pierre, conserve à jamais les noms de leurs pieux donateurs...>>

(d'après Combe Théodore-Noël-Rémy curé de Saint-Jeannet en 1907 : "Monographie de l'église" de Saint-Jeannet) 1912

Haut de page


Autel de la Sainte Vierge (Immaculée Conception) portant gravé en lettres rouges sur l'autel même : Don de Melle Trastour Magdeleine 1875.
(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)

Haut de page

Bénitier de l'église paroissiale.

Haut de page


St Dieudonné.
Saint romain du VIe siécle.

   <<... En 1685, Claude de Villeneuve ayant fait don à la paroisse des reliques de saint Dieudonné, la communauté fit confectionner par un artisan de Grasse un buste reliquaire en bois doré. Son installation solennelle dans l'église fut l'occasion d'une fête brillante, au cours de laquelle se succédèrent chants religieux, processions, bravade animée et bruyante, décharges de poudres et agapes de circonstances...>>

Georges Carrot Saint-Jeannet Village de Provence Collection de monographies d'histoire localeGrasse 1977 p.74

Haut de page

Baptistère de l'église paroissiale.

Haut de page

Statue de saint Jean-Baptiste.

    <<...enfin, dans une niche close par une porte en noyer, délicatement sculptée de rosaces et guirlandes, une statue de saint Jean-Baptiste, tenant de sa dextre une croix en bois, tandis que de sa sénestre, il désigne l'Agneau pascal debout à ses pieds. Aux quatre angles*, sont posés de petits anges portant les attributs du saint. Cette statue - la plus belle oeuvre d'art de la chapelle - fut achetée à Nice vers 1780**, au prix de 100 écus et transportée à Saint-Jeannet en contrebande. Un artiste du nom de Vincent, la redora en 1871, moyennant 150 francs. La tradition rapporte un fait de nature à bien caractériser sa grande valeur. Le statuaire serait venu, en 1790, offrir à la confrérie de lui restituer le prix reçu et de lui livrer une autre statue, en échange de la première. Ses offres furent naturellement refusées. -C'est la statue que l'on porte processionnellement le jour de la fête patronale...>>

(d'après J.E. Malaussène pages 312, 313 et 399)

   * <<...Aux quatre angles du socle, il y avait quatre anges : devant l'un brandissait un glaive et l'autre un plateau sur lequel reposait une tête coupée, rappelant le martyr de saint Jean-Baptiste. Derrière, deux autres anges dont l'un portait les évangiles. Vers 1985, ces anges ont été volés...>>

Extrait d'un document à l'intérieur de l'église.

Cette statue était à l'origine dans la chapelle Saint-Jean-Baptiste (Pénitents noirs)
** Un document à l'intérieur de l'église attribue la statue au génois A. de Lorensy.

Haut de page

Lustre en cristal de l'église paroissiale (don de Mr Jean-Baptiste Rostan, avocat, natif de Saint-Jeannet)

Haut de page

Monuments aux morts de 1914-1918.

Haut de page

Plaque en marbre de l'église paroissiale.

    <<...La construction avait duré tout un lustre. C'est donc à tort que l'inscription placée au mur de droite, près du banc municipal, indique que l'église a été construite et inaugurée la même année 1666...>>

(d'après J.E. Malaussène page 397)

Haut de page


Vitrail.
Signé Périé Frères du Puy Haute-Loire.

Haut de page


Crucifix du Saint Curé d'Ars.
Pieusement conservé par des familles de la région lyonnaise, ce crucifix fut donné par Mr. et Mme. de Thubert,
amis intimes de Mme. Charles Daumas, née Elisabeth Astier à son fils Alfred à l'occasion de son ordination sacerdotale.
A son tour, Monseigneur A. Daumas, confie cette relique à son frère Mr. le Doyen Henri Daumas curé de St Jeannet.
Nice le 14 septembre 1969.
Alfred Daumas.

Haut de page

    <<... 1 - Eglise paroissiale cadastrée section B, n° 853 (Place de l'Eglise) pour trois ares 50, folio "Cultes". A cet immeuble sont rattachés les immeubles par destination ci-après : trois autels en marbre blanc.
               2 - 1er Maître autel.
               3 - 2ème Autel de la Sainte Vierge (Immaculée Conception) portant gravé en lettres rouges sur l'autel même : Don de Melle Trastour Magdeleine 1875.
               4 - 3ème Autel du Purgatoire ( N-D de la Délivrance) portant gravée en lettres noires sur l'autel même l'inscription ci-après : Don de M. Euzière Joseph.
               5 - Chaire avec abat-voix.
               6 - Un tambour à trois portes à l'entrée principale de l'église.
               7 - Un bénitier d'entrée en pierre.
               8 - Un baptistère avec grille et porte en fer, conque en pierre.
               9 - Trois vitraux.
              10 - Saint Jean Baptiste en plâtre grandeur naturelle, Saint Pierre en plâtre (grandeur naturelle) (dans les niches du sanctuaire).
              11 - Une plaque en marbre clouée au mur intérieur de l'église côté de l'épitre portant cette inscription : Eglise paroissiale construite et inaugurée en 1666.
              12 - Deux troncs.
              13 - Quatre cloches dont une pour l'horloge et une félée.
              14 - Sur le cadastre se trouve porté section B, n° 264, quartier Sous-Barri, le cimetière, contenance trois ares quarante centiares. Cette inscription est faite au folio Cultes.
              15 - Les quatre chapelles sont également inscrites au folio Cultes...>>

(Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la Fabrique paroissiale de Saint-Jeannet 8 mars 1906)

Haut de page